La Corse du Sud :
Voyage autour d'Ajaccio

Aujourd’hui je vous retrouve avec article un peu spécial que j’avoue avoir pris du temps à écrire. C’est vrai que c’est un article particulier pour moi, car pour une fois je ne vous parle pas de triathlon, mais de voyage. Et quel voyage ! C’est un peu comme si je vous invitais à la maison pour vous partagez les lieux de mon adolescence.

Comme vous avez pu le voir sur Instagram, nous avons passé des vacances en Corse assez « tranquille ». J’avais besoin de me reposer après l’Ironman de Vichy donc nous sommes restés près de la maison plutôt que de crapahuter de gauche à droite aha 🙂

Le déplacement et le logement

Pour moi les vacances commencent toujours par l’achat de mes billets de train ou d’avion. La corse étant une île (au cas où que vous ne soyez pas déjà au courant ahah), vous devrez donc prendre le bateau ou l’avion. L’avantage du bateau c’est que vous avez votre voiture sur place. Sachant que la voiture est quasi obligatoire pour pouvoir profiter pleinement de l’île ! En revanche, le trajet devient vite long, très long.

L’avantage de l’avion c’est que c’est très rapide (1h30 de vol pour Paris-Ajaccio) et que si vous vous y prenez tôt, vous pouvez trouver des vols à des prix très abordables. Pour vous donner un exemple, nous en avons eu pour 85€ aller/retour par personne en nous y prenant six mois à l’avance ! J’ai voyagé avec AirFrance, AirCorsica et EasyJet et honnêtement pour un trajet aussi court les trois compagnies se valent 🙂

En ce qui concerne le logement, il faut savoir que suis d’origine Corse. Je suis donc « logée/nourrie » lorsque je rentre pour les vacances. Je ne peux malheureusement pas vous conseiller des hôtels ou des AirBnb en particulier car je n’en connais pas. Cependant, je vous déconseille de rester sur Ajaccio même, car vous vous retrouvez facilement dans les embouteillages des que vous voulez faire un truc en dehors de la ville. Puis entre nous, il y a plus beau qu’Ajaccio en Corse. Je suis personnellement situé sur Porticcio-Isolella.

Les lieux à ne pas louper

La plage d’argent 

Latitude : 41.814899 | Longitude : 8.774432

Si je devais vous conseiller qu’une seule plage dans le coin, ce serait celle-ci : sable blanc, eau turquoise, on se croirait aux Seychelles ! Honnêtement, je ne cherche même plus de nouvelles plages dans le coin, car j’adore celle-ci. J’aime beaucoup son côté sauvage (hors juillet/août). Les vaches se prélassent sur la plage, les chiens s’y baladent librement, la nature reprend ses droits.

Le restaurant la plage d’argent

Latitude : 41.814899 | Longitude : 8.774432

Voici MA définition d’une journée plage idéal ! Le restaurant la plage d’Argent est une belle paillote tout au bout de la plage. La vue y est incroyable ! Pour en profiter, je vous conseille vivement de réserver à l’avance entre mi-juin et mi-septembre, car les tables avec vues sont toujours toutes réservées à l’avance 🙂

Niveau carte, je n’ai jamais été déçue. Sur la photo, c’est le PokeBowl version été 2019. En dessert, je vous conseille la mangue rôtie au miel ou bien le classique : le moelleux à la châtaigne !

Les calanques de Piana

Latitude : 42.240083 | Longitude : 8.654394

C’étaient des pics, des colonnes, des clochetons, des figures surprenantes, modelées par le temps, le vent rongeur et la brume de mer. Hauts jusqu’à 300 mètres, minces, ronds, tordus, crochus, difformes, imprévus, fantastiques, ces surprenants rochers semblaient des arbres, des plantes, des bêtes, des monuments, des hommes, des moines en robe, des diables cornus, des oiseaux démesurés, tout un  peuple monstrueux, une ménagerie de cauchemar pétrifiée par le vouloir de quelque Dieu extravagant.

– Guy de Maupassant Une vie 1884

Situées à 1h30 au nord de Porticcio, pour visiter les calanques de Piana, plusieurs options s’offrent à vous : le bateau, la voiture ou la randonnée ! Je préfère la dernière option. Pour cela, je vous conseille de vous garer sur le parking « parkplatz » juste après le village de Piana. Il est gratuit. Pour la petite randonnée, vous devez rejoindre le sentier de randonnée qui débute au fond du terrain de foot, sur la gauche. Vous devez passer le petit « pont »/ »passerelle » puis prendre le chemin qui est à votre gauche 🙂 

Il existe plusieurs sentiers de randonnées, ça va de 1h à plusieurs heures de marche. Le sentier de gauche est le sentier le plus court, mais aussi l’un des plus beau, la preuve en image :

Pour revenir, vous pouvez prendre la route ou bien faire demi tour 🙂

Les îles sanguinaires

Latitude : 41.901447 | Longitude : 8.618345

Un autre immanquable de votre séjour dans le golf d’Ajaccio. À 1h au nord de Porticcio vous pouvez découvrir les îles sanguinaires. Là aussi, de différentes manières. En bateau ou à pied. Depuis la terre, c’est depuis la Pointe de la Parata que le paysage y est le plus beau. Le Grand Site de la Parata se visite à pied grâce à plusieurs chemins de randonnées, de durées différentes : chemin de la Tour (45min, facile), sentiers des douaniers (2h30). Désolé pour la qualité des photos, mon dernier passage date un peu haha 🙂

 

Les lac Melu et Capitellu

Latitude : 42.236442 | Longitude : 9.038202

Pour profiter de cette randonnée, il va falloir faire 2h30/3h de trajet dans les belles montagnes Corse ! À Corte, il vous faut prendre la D623 et rejoindre le parking au bout du bout de la D623 (à 15km), juste avant la bergerie. Le parking est payant (6€ de souvenir, en chèque ou espèce). Je préfère vous prévenir, car la D623 c’est clairement le genre de route que l’on n’a pas envie de refaire vingt fois en voiture. Elle est sinueuse et les vaches y sont reines !

Pour rejoindre le lac Melu, vous avez le choix entre deux sentiers. Un sur la droite avec échelles et chaînes et un sur la gauche avec perriers. Dans les deux cas, il faut environ 1h30 pour arriver au lac (alt. 1711 m). Personnellement, je préfère commencer par les échelles et revenir par les perriers. C’est bien plus simple dans ce sens là 🙂

Pour rejoindre le lac Capitellu, vous devez suivre vers la droite la rive du lac. Il faut compter 45 mn de marche en plus environs. La randonnée est de niveau 3/5. Je vous conseille vivement d’y aller avec des chaussures adapter ou au strict minimum avec une bonne paire de basket ! J’ai vu des familles faire monter leurs enfants en claquette alors que c’est clairement le genre de sentier ou l’on peut se fouler une cheville ! De plus, en juillet/aout/debut septembre il y a beaucoup de monde sur le sentier… Je ne suis plus habituée à voir autant de monde en randonnée mais bon comme c’est une rando à la journée c’est « normal » je suppose.

 

Lorsque vous redescendez vers le parking, si vous souhaitez vous rafraichir avant de reprendre la route, vous avez un ruisseaux sur votre droite. Suivant la période de l’année ou l’heure dans la journée, vous pouvez avoir la chance d’en profiter pleinement (= sans touristes hihi)

 

Pour aller plus loin…

Pour profiter pleinement de la Corse et de ses lieux merveilleux, je ne peux que vous conseiller de poursuivre vos vacances à la conquête du sud : Bonifacio (ma ville préférée), les Iles Lavezzi (magnifique mais c’est mieux hors vacances d’été, car beaucoup trop de monde), Porto Vecchio et ses plages (Santa Giulia, Palombaggia, St Cyprien et Rondinara), les Aiguilles de Bavella et les Piscines Naturelles De Cavu !

Le Road Trip Idéal en Corse du sud :

L’idéal si vous voulez tout voir et de se déplacer. Vous pouvez arriver en avion à Ajaccio, louer une voiture et vous faire un road trip avec les étapes suivantes :

  1. Les Calanques de Piana
  2. Les Ils Sanguinaire / Ajaccio
  3. Porticcio / Plage d’argent
  4. Bonifacio / Les Iles Lavezzi
  5. Porto Vecchio et ses plages : Santa Giulia, Palombaggia, St Cyprien et Rondinara
  6. Les Aiguilles de Bavella et les Piscine Naturelles de Cavu

Pour le retour, l’aéroport le plus proche et le plus simple d’accès est celui de Figari 🙂

Pour terminer cet article sur la corse du sud, voici des conseils pour que tout se passe bien hihi :

  • Ne jetez pas vos déchets sur la plage ou par la fenêtre de votre voiture ! Cela paraît évident, mais je préfère prévenir 🙂
  • Ne laissez pas vos mégots de cigarette sur la plage. Ça parait évident aussi, mais ne sait-on jamais aha
  • N’essayez jamais de prendre un selfie avec les vaches de la plage d’argent. J’ai déjà vu quelqu’un se faire charger et honnêtement, ce n’était pas beau à voir !
  • À la plage, ne vous collez pas aux autres serviettes (et encore moins à celles des locaux)
  • Laissez toujours un pourboire lorsque vous allez au restaurant
  • N’essayez pas de conduire comme un Corse, votre vie a de la valeur, vraiment !
  • Et enfin, comme chacun de ces conseils, ça paraît évident, mais soyez poli et respectueux : aussi bien des lieux que des personnes 🙂

 

Voilà je pense avoir fait le tour !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire

Merci d’être là,

Laura

 

2 commentaires
5 likes
Article précédent Comment j’ai fait pour gérer la prépa Ironman, le travail , les cours et ma vie perso ?Article suivant: Chtriman 113 2020 :
Here I go !

Dans le même thème

Commentaires

  • David

    03/10/2019 at 19 h 49 min
    Répondre

    Pas de questions, mais juste que tu vient de me faire rêver, ça fait des années que la corse m'attire tous particulièrement le GR20 et […] Lire plusPas de questions, mais juste que tu vient de me faire rêver, ça fait des années que la corse m'attire tous particulièrement le GR20 et j'ai toujours dit "Un jour je le ferais". En tout cas super récit et superbes photos ! Merci pour cette article. David. Read Less

    • Laura Rêve en Grand
      to David

      04/10/2019 at 14 h 02 min
      Répondre

      Merci David pour ton commentaire ! Oui le GR20 me fait aussi rêver et je l'ai en projet pour 2020, à voir si se projet […] Lire plusMerci David pour ton commentaire ! Oui le GR20 me fait aussi rêver et je l'ai en projet pour 2020, à voir si se projet abouti ! En tout cas je je te souhaite de réaliser ton rêve un jour :) Read Less

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *