Le tour des
Aiguilles Rouges

Nous avons profité du week-end du 14 juillet pour faire le tour des Aiguilles Rouges : 3 jours de trek, 3 réserves naturelles. Le tout en autonomie complète : rien que nous, nos sacs à dos, nos plats lyophilisés, notre tente et des paysages à couper le souffle. L’objectif de ces trois jours ? Nous préparer pour le GR20 et tester notre matériel.

Prêt à découvrir le tour des Aiguilles Rouges ?

Notre itinéraire du tour des Aiguilles Rouges en 3 jours :

  1. Col des Montets (1 461 m) → Planpraz (2000m)
  2. Planpraz (2000m) → Chalets de Villy (1885m)
  3. Chalets de Villy (1885m) → Col des Montets (1 461 m)

JOUR 1 : Col des Montets (1 461 m) → Planpraz (2000m)

Nous partons du Col des Montets vers 11h. Un départ tardif sous un mélange de brouillard et de pluie fine. Je préfère être honnête, le tour des Aiguilles Rouges commence par une belle grimpette jusqu’au au Refuge du Lac Blanc (2350 m) (environ 900 D+ pour 2h/3h de marche). Cette première partie est très verdoyante, un véritable tableau grandeur nature où il n’est pas rare de croiser des bouquetins. « Grâce » à la pluie, il n’y avait quasiment personne sur ce sentier habituellement très fréquenté par les randonneurs à la journée, ce qui a rendu cette première partie encore plus agréable 🙂

Normalement, la première étape du tour des Aiguilles Rouges s’arrête au refuge du Lac Blanc mais avec Thibaut nous avons fait le choix de continuer jusqu’à Planpraz (plutôt que Bellachat) afin de pouvoir faire le tour en trois jours au lieu de quatre.

Et devinez qui s’est chopé deux ampoules l’après-midi ? C’est bibi !

➔ La bonne idée : Manger un « vrai » dîner grâce aux repas lyophilisés ! Au menu ? Gratin dauphinois et Mousse au chocolat. Honnêtement, nous avons été très agréablement surpris par les repas lyophilisés ce qui nous encourage à en prendre pour les repas du soir sur le GR20.

Le détail de cette première journée : 16km pour 1350 D+ et 770 D-

  • Col des Montets – Lac des Cheserys (2211m)
  • Lac des Cheserys – Refuge du Lac Blanc (2350 m)
  • Refuge du lac Blanc – Télécabine de l’Index (2396m)
  • Télécabine de l’Index – Planpraz (2000m)

JOUR 2 : Planpraz (2000m) → Chalets de Villy (1885m)

Après s’être ravitaillé en eau au restaurant Altitude 2000 (il y a un robinet libre d’accès à l’arrière du restaurant), nous partons en direction du Col du Brévent. Un chemin qui monte fortement en lacets, parfois face au Mont Blanc, pendant 45min/1h (max).

→ Au col du Brévent (2368 m), vous pouvez faire une variante en montant jusqu’au sommet ou bien directement prendre en face en direction de Chalet d’Anterne.

Quelle belle surprise de voir de la neige au Col du Brévent ! Une fois le col passé, nous entamons une longue et belle descente jusqu’au torrent de la Diosaz où l’on croise des bouquetins et de très nombreux ruisseaux. Nous prenons d’ailleurs le temps de déjeuner juste à côté de l’un d’eux. Une fois le torrent passé nous remontons en direction du refuge de Moëde-Anterne. Au refuge, nous prenons une limonade et nous décidons de poursuivre encore un peu en direction des chalets de Villy afin de prendre de l’avance sur le Col de Salenton. Nous passons les ruines des chalets des Écuelles, puis les chalets de Villy et nous décidons de bivouaquer 200m plus loin 🙂

→ Le modèle de notre tente : Tente Forclaz de trekking autoportante 3 saisons – trek 900 grise 2 personnes (Decathlon)

Le détail de cette deuxième journée : 12km pour 800 D+ et 965 D-

  • Planpraz – Col du Brévent (2368m)
  • Col de Brévent – Pont d’Arlevé (1597m)
  • Pont d’Arlevé – Refuge de Moëde-Anterne (2000 m)
  • Refuge de de Moëde-Anterne – Chalets de Villy (1885m)

JOUR 3 : Chalets de Villy (1885m) → Col des Montets (1 461 m)

Nous partons pour notre troisième et dernière journée sur le tour des Aiguilles Rouges. Le chemin monte progressivement puis fortement en direction du Col de Salenton. C’est incroyable de pouvoir observer une telle variété de paysage en seulement 2h de montée vers le col. Nous passons d’un joli vallon verdoyant à une pente assez raide sur un chemin caillouteux.

Pour la petite histoire : il y a un peu moins de trois ans, j’avais essayé de faire le tour des Aiguilles Rouges dans le sens inverse en partant directement de Chamonix. Sauf qu’avec cette idée de génie, j’avais loupé le col de Salenton. Je m’étais retrouvée tout en haut du Mont Buet (3096m). Aillant perdu du temps à me faire un sommet improvisé, j’avais dû renoncer à finir le tour… Renonçant ainsi à une extrême variété de paysages. C’est pourquoi je suis très heureuse d’avoir pu faire ce « fameux » col de Salenton et vivre cette fois-ci de bout en bout l’une des plus belles randonnées du Pays du Mont Blanc. (Le tour des Aiguilles Rouges of course) 🏔

Au col de Salenton, nous suivons bien le balisage afin de ne pas refaire une deuxième fois le Mont Buet. Nous traversons des parties de sentiers enneigés ce qui rend, selon moi, ce tour d’autant plus beau. Puis nous cheminons dans un chaos de gros blocs de pierre où le balisage devient un peu aléatoire. Il peut être rouge, ou jaune et rouge… Nous suivons majoritairement les cairns.

Arrivé au refuge de la Pierre à Bérard (1924 m) vers l’heure du déjeuner, un très bel endroit en plein coeur de la réserve naturelle, parfait pour se ravitailler !

Le chemin pour descendre au col des Montets devient de moins en moins caillouteux et nous retrouvons une vallée de plus en plus verdoyante et agréable. Après la buvette de la cascade à Bérard, nous vous conseillons de bien prendre à droite afin de rejoindre le col des Montets 🙂

Le détail de cette troisième journée : 13,5km pour 750 D+ et 1437 D-

  • Chalets de Villy – Col de Salenton (2526m)
  • Col de Salenton – Refuge de la Pierre à Bérard (1924m)
  • Refuge de la Pierre à Bérard – Col des Montets (1461m)

Informations pratiques :

Quelle est la meilleure période pour faire le tour des Aiguilles Rouges en 3 jours ?

Le tour des Aiguilles Rouges est réalisable du printemps jusqu’à l’automne en fonction des conditions de neige. Mais personnellement je le conseillerais de début juillet jusqu’à fin septembre. En juillet vous aurez encore beaucoup de neige à 2500m d’altitude, en août il n’y a quasiment plus de neige. Les paysages sont donc assez différents. De plus, pour l’avoir fait en août 2017, c’est assez touristique avec BEAUCOUP de randonneurs à la journée au Lac Blanc. C’est à vous de voir ce que vous préférez 🙂

Comment s’y rendre ?

En voiture :  Vous avez un accès direct par l’Autoroute Blanche jusqu’à Chamonix, puis sur la RD 1506 en direction Vallorcine vous pouvez vous garer au parking (gratuit) du col des Montets. Nous y avons laissé notre voiture pendant les trois jours de trek.

En train/bus : Il y a un TGV jusqu’à Saint-Gervais Les Bains puis vous devez prendre l’Express Saint-Gervais jusqu’à Chamonix. Ensuite prendre le Chamonix Bus n°21 et descendre au col des Montets. D’après ce que j’ai compris, cette ligne de bus est une ligne estivale. Elle circule du 22 juin au 30 août inclus (source : Chamonix Mont Blanc bus)

 

N’hésitez pas si vous avez des questions,

Merci d’être là,

Laura

 

2 commentaires
6 likes
Article précédent Mon avis sur Kazidomi : l’e-shop des produits sains et bioArticle suivant: Comment s’équiper pour le tour des Aiguilles Rouges

Dans le même thème

Commentaires

  • David

    24/07/2020 at 13 h 41 min
    Répondre

    Bonjour Laura, super aventure, j'ai adoré lire ton aventure. Une question, la nuit il ne faisait pas trop froid ? Et vous n'avez pas été […] Lire plusBonjour Laura, super aventure, j'ai adoré lire ton aventure. Une question, la nuit il ne faisait pas trop froid ? Et vous n'avez pas été embêter par les animaux la nuit (Chamois, lapin, ou autres) ? En tout cas bravo et hâte de lire et voir tes photos du GR20. David. Read Less

    • Laura Rêve en Grand
      to David

      27/07/2020 at 11 h 29 min
      Répondre

      Hello David, si nous avons eu froid la nuit mais c'est parce que nous avions pas pris les bons duvets... Je te conseil un duvet […] Lire plusHello David, si nous avons eu froid la nuit mais c'est parce que nous avions pas pris les bons duvets... Je te conseil un duvet 0° en température de confort au mois de juillet. Sinon, nous n'avons pas du tout été embêté par les animaux :) Read Less

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *